Le talent de Cécile Coulon

Catégorie : Cécile Coulon, Roman‎, Viviane Hamy, Nouveautés

A 21 ans, Cécile Coulon déploie un talent époustouflant. Lisez, vous verrez.

On use et abuse toujours des comparatifs. On se morigène, arguant qu'un écrivain si flatteuses que soient les références vers lesquelles il renvoie, séduit par la singularité de sa voix. La tentation reste pourtant grande vis-à-vise de Cécile Coulon tant son univers évoque les romans de Carson Mc Cullers. Avec une économie de mots parfaitement maîtrisée, cette jeune fille de Clermont-Ferrand déploie une histoire envoûtante.

"Le roi n'a pas sommeil" est une merveille, tant par la finesse de son écriture que par l'atmosphère qui se dégage des 140 pages que l'on savoure ligne à ligne avec des lenteurs de chat devant un pot de crème.

On craque pour Pike

Catégorie : Belfond, Polar, Nouveautés

Si vous prend l'envie d'un solide polar à l'américaine, le retour de Joe Pike et d'Elvis Cole, détectives à Los Angeles, arrive à point nommé. Le onzième volet de leurs tribulations est comme l'on dit en bon français un "page-turner". En d'autres termes, le genre de polar qu'on ne lâche pas.

La trame? 1. Par hasard, Joe Pike assiste au braquage d'un bar miteux tenu par un oncle et sa nièce. 2. Par inadvertance, il craque pour la nièce. Pas au point de nager dans la guimauve (restons raisonnable, il s'agit de Pike!), mais il a quand même le coeur qui dessine des loopings. 3. Par conscience professionnelle, il s'attaque aux agresseurs, un gang latino reconnaissable à la discrétion de ses tatouages et à son sens de la déco. Donnez quelques têtes de chèvres à ces Mexicains facétieux et ils réalisent des miracles dans votre intérieur. 4. Par un léger complexe de supériorité, Pike attend la page 134 pour solliciter Elvis Cole, son vieux pote, mieux, son double en version enjouée. Ils ne seront pas trop de deux.

La vie tumultueuse de Jim Lamar

Catégorie : Liana Levi, Lionel Salaün, Poche, Nouveautés

Il porte un nom à encaisser les embruns sur une côte de granit, vit à Chambéry et déboule avec un premier roman baigné par les eaux du Mississippi. Lionel Salaün dont on nous dit qu'il a enchaîné les petits boulots, tour à tour fabricant d'aquariums et pêcheur de sardines (ce qui témoigne d'une certaine logique), nous entraîne à Stanford, un bled paumé du Missouri lové contre une boucle du Mississippi.

Dans cette nature sauvage, un gamin de 13 ans apprivoise Jim Lamar, jeune vétéran fracassé par le Vietnam.

Ecoutez les grands romans

Catégorie : Gallimard, Roman‎, Papier bavard

Les voix d'Isabelle Carré, de Jacques Frantz et de Jean-Pierre Lorit épousent trois romans magnifiques parus ces derniers mois dans la belle collection "Ecoutez Lire" chez Gallimard.

Après Marguerite Yourcenar, Vladimir Nabokov, Marie N'Diaye ou des correspondances échangées avec Gaston Gallimard, le succès des livres audio gagne du terrain et des auditeurs. La collection s'enrichit de trois nouveaux enregistrements. Isabelle Carré lit "Du domaine des murmures", le dernier roman de Carole Martinez. L'histoire de la réclusion de la jeune Esclarmonde, aventure mystique autant que sensuelle, a été couronnée en novembre dernier par le Goncourt des lycéens. (1 CD. 1 h 20 d'écoute. 12,90 €)

Jonathan Safran Foer adapté au cinéma

Catégorie : Points, De l'écrit à l'écran

Après deux adaptations réussies, celle du roman de Mickael Cunningham "Les Heures" puis du "Liseur" de Bernhard Schlink, Stephen Daldry porte à l'écran "Extêmement fort et incroyablement près" de Jonathan Safran Foer.

En 2005, le jeune prodige des lettres new-yorkaises s'emparait du 11 septembre. Son roman raconte l'événement à travers le regard d'Oskar, un enfant de 9 ans dont le père a succombé dans l'attentat du World Trade Center. Imaginatif hypersensible, Oskar découvre une clé dans les affaires paternelles. Convaincu que s'il trouve la serrure qui lui correspond il connaîtra l'explication de la mort de son père, sa recherche l'entraîne vers une quête initiatique dans New York.

Au-delà du choc provoqué par le double attentat, Jonathan Safran Foer s'est attaché dans ce livre exigeant à explorer la détresse des familles frappées par la tragédie de ground zero.

Points Seuil. 8,10 €

Nicolas Le Floch joue à la roulette russe

Catégorie : JC Lattès, Jean-François Parot, Roman‎, Nouveautés

Pourquoi Nicolas Le Floch plait-il tant ? Bien avant de prendre les traits séduisants de Jérôme Robart dans l'excellente série de France 2, le commissaire au Châtelet avait déjà conquis ses galons auprès de lecteurs emportés par les aventures du subtil enquêteur du XVIII ème siècle.
Jean-François Parot maîtrise ce siècle sur le bout de ses paradoxes. Habile à reconstituer le Paris de l'Ancien Régime finissant sous ses ombres et ses lumières, ses gredins et ses petits marquis poudrés qui parfois se confondent, le père des péripéties de Nicolas Le Floch accorde autant d'importance à la lueur des flambeaux sur une scène de crime qu'à la résolution de l'énigme. Son sens du détail réjouit le lecteur ravi de découvrir si beaux assassinats dans les froufroutements des soieries. Car si Jean-François Parot pousse les portes des culs de basse-fosse, il s'aventure aussi vers les sofas réputés de la Paulet, se faufile dans les appartements royaux avec l'assurance de celui qui connaît ces géographies comme sa poche.

La vie dissolue d'Anne-Sophie Branchu

Catégorie : Arlette Farge, Busclats, Livre documentaire‎, Nouveautés

Voici un livre aussi réjouissant qu'il est bref. Point de roman ici, mais l'enquête palpitante (et un peu leste) menée par l'historienne Arlette Farge. Intriguée par les minutes d'un procès croquignolet, elle tire des archives une mésaventure que l'on dévore avec gourmandise.

Anne-Sophie Bourgeot, femme Branchu, a-t-elle menée la vie dissolue dont on l'accuse? Nous sommes à Paris en 1779 en des temps où la justice ne badine pas avec les épouses convaincues d'adultère. Or, Anne-Sophie Branchu, femme d'un ferblantier de l'île de la Cité est accusée de libertinage avec un confiseur, un plumassier et même un envoyé du roi de Prusse, ce qui convenons-en fleure bon l'épisode pittoresque.

Akli Tadjer, cocasse et tragique

Catégorie : Akli Tadjer, Critique, JC Lattès, Roman‎

Entre mère et fils, la fougue gouailleuse d’un roman d’une drôlerie cruelle.
 
Il a beau s’esquiver sur des pirouettes, céder au cocasse d’une formule qui claque, livre après livre Akli Tadjer sonde avec une infinie tendresse les blessures toujours à vif de l’enfance. La saveur de ce nouveau roman doit beaucoup à cette retenue.

Le ciel ne peut attendre

Catégorie : Critique, Folio, Philippe Forest, Roman‎

Sous le beau titre emprunté à Guillaume Apollinaire, Philippe Forest signait l'un des romans les plus envoûtants de la rentrée de 2010. Sa sortie en poche remet en lumière un récit aérien.

A quoi se résume une vie? Celle de ce père si discret né en 1921 à Mâcon embrasse le siècle de l'aviation. Tout commence peut-êre par un fantasme de gosse lorsqu'à la fin des années 30 les hydravions de la ligne Imperial Airways qui reliaient la Grande-Bretagne au Caire s'accordaient une escale sur les contreforts du Beaujolais dans les gerbes d'eau de la Saône. Le fils de confiseur rêve-t-il aux nuages lorsque la guerre surgit ? 

Le prix Landerneau à Maylis de Kérangal et à Antoine Laurain

Catégorie : Flammarion, Roman‎, Verticales, Papier bavard

Le Prix Landernau 2012 a été décerné à Maylis de Kérangal dans la catégorie roman pour "Tangente vers l'est" (Verticales) et à Antoine Laurain pour "Le chapeau de Mitterrand" (Flammarion) dans la catégorie Découverte.

Le prix présidé cette année par David Foenkinos réunit un jury composé des libraires des Espaces culturels E. Leclerc.

Outre les lauréats désignés hier, le Prix Landerneau catégorie polar sera attribué à la fin du printemps et celui de la catégorie bande dessinée à l'automne.