juin 2012

O'Nan peintre de l'Amérique

Catégorie : L'Olivier, Roman‎, Stewart O'Nan, Nouveautés

Les mots croisés du Times, Rufus le chien plus souvent endormi qu'éveillé, les concerts de Bach ou Chostakovitch écoutés à la radio, et puis Arlène, la compagne de virées automobiles audacieuses, bornent le quotidien d'Emily. A 80 ans, la veuve fuit la nostalgie comme la peste ce qui ne la protège pas parfois d'une vague tristesse.

Le crime s'invite chez Jane Austen

Catégorie : P.D. James, Polar, Nouveautés

Année 1803. Comme dirait Hugo, "Napoléon pointe sous Bonaparte", mais à Pemberley, superbe domaine du Derbyshire, nul ne se soucie de la paix fragile. Les préparatifs du bal annuel occupent la maisonnée des Darcy.

Marc Dugain sur les traces d'un tueur en série

Catégorie : Gallimard, Marc Dugain, Roman‎, Nouveautés

Al Kenner n'est pas un adolescent comme les autres. 2,20 mètres, un QI supérieur à celui d'Einstein, il évite ses condisciples peu dignes d'intérêt, se tient à l'écart des bagarres comme des défis. Une enfance dans une chambre reléguée à la cave, l'a à tout jamais rendu méfiant à l'égard d'une mère autoritaire et d'un père trop faible.

La vie sans Lucy

Catégorie : Albin Michel, Scott O'Connor, Nouveautés

A elle seule, la scène d'ouverture de "Ce que porte la nuit" vaut que l'on se précipite sur ce roman. La suite, moins spectaculaire, tient néanmoins le lecteur en haleine jusqu'à la fin.

La vie en vues cavalières

Catégorie : Essai‎, Homéric, Plon, Nouveautés

Il les aime tous. Les tendres et les cabochards, les filous et les francs du collier, les Rossinantes comme les champions d'exception. Un juste retour des choses puisque les chevaux ont tout donné à Frédéric Dion, jusqu'à son nom de plume, Homeric, emprunté à un pur-sang anglais flegmatique. "Il était épatant. Son ventre en imposait, j'avais l'impression d'être à côté d'un tonneau de whiskey irlandais".

La ballade de Gueule-Tranchée

Catégorie : Glenn Taylor, Poche, Points, Nouveautés

Amateurs de westerns épiques, de rencontres devant des saloons où les colts causent en premiers, et de destins qui mordent la poussière, Gueule-tranchée vous attend. Ne passez pas à côté de ce sacré phénomène. Sauvé de la noyade peu après sa naissance par une veuve reine de la gnôle, Early Taggart qui doit son surnom de Gueule-Tranchée à sa bouche pourrie, traverse le siècle avec autant d'identités que de vies.