septembre 2012

Rash et les fantômes du Sud

Catégorie : Roman‎, Ron Rash, Seuil, Nouveautés

Eloignons-nous un peu de la rentrée française et cédons à l'appel des Amériques. Entre Toni Morrison, Michael Ondaatje, Louise Erdrich, Philip Roth, Jim Harrison, Teju Cole, Jesmyn Ward, le choix de l'automne est vaste. Commençons pourtant par Ron Rash, formidable écrivain des Appalaches capable de rendre inquiétant le plus bucolique des coins de la Caroline du Nord.

La sélection du Prix de l'Académie française

Catégorie : Papier bavard

Les jurés du Grand prix du roman de l'Académie française ont retenu sept romans.

"Partages", de Gwenaëlle Aubry (Mercure de France)
"La Vérité sur l'affaire Harry Quebert", de Joël Dicker (De Fallois/L'âge d'homme)
"Rue des voleurs", de Mathias Enard (Actes Sud)
"Le Sermon sur la chute de Rome", de Jérôme Ferrari (Actes Sud)
"Mother", de Luc Lang (Stock)
"Ethno-roman", de Tobie Nathan (Grasset)

La sélection du Prix Décembre

Catégorie : Papier bavard

Qui pour succéder à Jean-Christophe Bailly et Olivier Frébourg, doubles lauréats du prix Décembre 2011? Je jury composé de Laure Adler, Pierre Bergé, Michel Crépu, Charles Dantzig, Cécile Guilbert, Patricia Martin, Eric Neuhoff, Amélie Nothomb, Dominique Noguez , Josiane Savigneau, Philippe Sollers et  Arnaud Viviant a retenu sept livres. Dans cette liste, on retrouve "Peste & Choléra" de Patrick Deville (Seuil), présent sur la quasi totalité des sélections. A l'exception de l'Interallié toutefois.

La sélection du Prix du premier roman

Catégorie : Papier bavard

Le jury du prix du Premier roman qui a couronné l'an dernier Marien Defalvard pour «Du temps qu’on existait» (Grasset) a retenu dix livres. «Le coursier de Valenciennes» de Clélia Anfray (Gallimard), «Je suis la marquise de Carabas» de Lucile Bordes (Liana Levi ), «L’assassin à la pomme verte» de Christophe Carlier (Serge Safran), 

  • Lire la suite
  • La sélection du prix Interallié

    Catégorie : Papier bavard

    Le prix Interallié a dévoilé sa première sélection. Neuf romans en lice pour ce prix qui sera attribué le 14 novembre.

    Toni Morrison: "Ecrire, c'est être en vie"

    Catégorie : Christian Bourgois, Toni Morrison, Papier bavard

    Invitée d'honneur du festival America qui fêtait à Vincennes son dixième anniversaire, Toni Morrison a illuminé le week-end. Si impressionnante, si sereine, l'Américaine prix Nobel de littérature en 1993 a reçu le double hommage du public et de ses pairs.
    A 81 ans,  elle a partagé devant des salles combles (et comblées) son désir de traduire le monde, son humour, et sa force de conviction.

    Le roman des effondrements

    Catégorie : Julliard, Lionel Duroy, Roman‎, Nouveautés

    On ne va pas mentir. "L'hiver des hommes" n'est pas le plus drôle des romans de la rentrée. Qui par ailleurs n'est guère portée sur l'humour.  Ceux qui fréquentent l'univers de Lionel Duroy connaissent sa sensibilité à fleur de peau, son caractère d'irrémédiable homme blessé en quête de point d'équilibre.  Marc, son double littéraire, guide ce nouveau roman.

    Du Goncourt au prix Sade, les sélections des prix de la rentrée

    Catégorie : Papier bavard

    Début novembre, le suspense tombera. En attendant, le jeu rituel des pronostics est ouvert. Parmi les écrivains les plus cités, Patrick Deville a été retenu par le Goncourt, le Medicis, le Fémina et le Renaudot. Carton plein. Et seule la vie très pudique d'Alexandre Yersin écarte  "Peste & choléra" de la sélection du prix Sade.

    Djian hors de la bienséance

    Catégorie : Gallimard, Philippe Djian, Roman‎, Nouveautés

    Les esprits chagrin peuvent se gausser de l’invraisemblance de l’histoire. D’autres, retrousser le nez devant la placidité d’une femme violée qui poursuit son existence comme si (presque) rien n’était survenu. Il n’empêche. Philippe Djian agrippe ses lecteurs et ne les lâche plus jusqu’au dernier mot, un « Oh… » en guise de point final

    La vie très aventureuse d'Alexandre Yersin

    Catégorie : Patrick Deville, Seuil, Nouveautés

    Depuis "Pura vida", épopée fantasque inspirée par les tribulations de William Walker entre Nicaragua et Honduras, Patrick Deville bourlingueur absolu, poursuit ce qu'il appelle ses "romans sans fiction".