De la volupté de la procrastination

Catégorie : Buchet-Chastel, Philippe Ségur, Roman‎, Nouveautés

Enseigner le français à quarante titulaires de comptes Facebook et Twitter exige des compensations. Don Dechine a choisi. Son monde meilleur se nomme littérature. Sur ce territoire fertile, il aura enfin prise sur les éléments et accessoirement, bâtira la gloire pour laquelle il est taillé grâce au best-seller qu’il sent poindre en lui. Le prof parisien se sent calibré pour le succès. Pendant que Betty écrira sa thèse, il pondra le grand roman.

Encore faut-il réunir autour de soi un confort propice à la création. Don Dechine possède déjà l’adhésion absolue de sa compagne Betty. Hélas, les circonstances jouent contre le génie des Lettres.

Une maladie lui mange les yeux, les tuyauteries de la salle de bain se révoltent, la copropriété est un nid de contrariétés, sans parler de l’appel des « Sopranos » la série culte à laquelle Don et Betty ne savent pas résister. Le salut est dans la fuite. Rien de tel qu’une maison à la campagne pour trouver le calme nécessaire à la naissance du chef-d’œuvre. L’endroit parfait existe. Il n’attend que le couple. « J’avais de la chance. Le privilège des écrivains. Il n’y a pas d’épreuves dont nous ne puissions nous libérer par nos œuvres », proclame Dechine.

La comédie passe du grinçant au burlesque, épingle tour à tour les arnaques ordinaires, le menu fretin des attitudes qui pourrissent l’existence, et plus que tout, les pièges que l’on forge soi-même, ces servitudes consenties que l’anti héros ignore avec superbe.

Sous le ton caustique, Philippe Ségur réserve toute sa tendresse à son prof velléitaire, procrastinateur et incorrigible optimiste étanche à l’adversité. La foi en son destin d’écrivain permet à son couple de professeurs de traverser les jours à la façon de Bouvard et Pécuchet propulsés dans l’univers Sempé. Mu par une mécanique dont les rouages lui échappent, Don le candide frôle l’absurde. Autour de lui le monde peste et s’agite, mais il a l’amour inconditionnel de Betty et un grand roman à écrire. Face à cela, que pèsent les cloportes nichés sous les paupières et les fâcheux?

 « Extermination des cloportes » par Philippe Ségur. Buchet-Chastel. 286 pages. 18 € Photo Héloïse Jouanard