Les faussaires des nuits de Tokyo

Catégorie : Dominique Sylvain, Polar, Viviane Hamy, Nouveautés

Dominique Sylvain use en experte de sa connaissance de Tokyo pour se faufiler dans les recoins secrets de Kabukicho, le quartier interlope de la ville, quelques arpents où la prostitution, le jeu et les yakuzas prospèrent sur les faiblesses de la nature humaine.

Inspirée par ce monde toxique, cette reine du roman noir fait éclore un jeu de dupes habile dont l’intrigue tourne autour de l’assassinat de Kate Sanders, une jeune et belle anglaise, escort girl de luxe. Qui l’a enterrée vivante selon une méthode utilisée des années auparavant par un criminel mis sous les verrous ? Marie, sa colocataire française, Sanae la tenancière de l’établissement où elle travaillait ou le séduisant Yundaï, version tokyoïte de Richard Gere dans « American gigolo », connaissaient-ils vraiment Kate ? Chaque élément périphérique de ce crime laisse la police perplexe.

Dominique Sylvain décrypte un Japon dont elle connaît les us et coutumes. « Kabukicho » dévoile la face nocturne d’une société codifiée à l’extrême. « Policiers, yakuzas ou simples citoyens adhèrent aux mêmes principes. Mettre de l’huile dans les rouages du système et éviter les vérités frontales ».

Au nom de cette stratégie de paix sociale, certaines habitudes sont admises. Dans les replis de Tokyo, des hommes en quête d’un moment de détente avant de regagner leur foyer boivent sec en compagnie d’hôtesses tarifées. Cette forme de prostitution raffinée glorifie aussi ses gigolos les plus remarquables. Yundaï est ainsi devenu le héros d’un manga célèbre jusqu’en Europe. C’est d’ailleurs pour s’approcher de lui que Kate a réussi à franchir les portes du monde clos des « maisons » pourtant rarement accessibles aux étrangers.

De la fiction à la réalité, Kabukicho exerce une forte attraction sur les jeunes européennes nourries aux mangas. Entre Kate Sanders et la littérature, le trait d’union sera fatal. Gare à la cité des mensonges, prévient Dominique Sylvain. Les vampires y font leur nid.

Au jeu des faussaires, la romancière taquine Patricia Highsmith. Impossible d’en dévoiler davantage sur la référence au risque de gâcher le suspense de ce thriller si bien imprégné de l’étrangeté du Japon.

« Kabukicho » de Dominique Sylvain. Viviane Hamy. 278 pages. 19 €. Photo Antoine Rozès.