Critique

La chute d'un homme de pouvoir

Catégorie : Critique, Dominique Dyens, Héloïse d'Ormesson

Chalet à Megève, bel appartement parisien où Alice l’épouse frivole trompe son ennui et son mari avec une égale désinvolture…La vie de Paul Deshoulières s’habille de la banalité des nantis sans imagination. Ce qui suffit au bonheur de ce financier de haute volée. Sauf que tout s’effondre, entraînant dans la chute les certitudes comme la puissance. La faille de Deshoulières niche dans son impuissance liée à une opération.

Deville, funambule sur le fil de l'Equateur

Catégorie : Critique, Patrick Deville, Poche, Points

Akli Tadjer, cocasse et tragique

Catégorie : Akli Tadjer, Critique, JC Lattès, Roman‎

Entre mère et fils, la fougue gouailleuse d’un roman d’une drôlerie cruelle.
 
Il a beau s’esquiver sur des pirouettes, céder au cocasse d’une formule qui claque, livre après livre Akli Tadjer sonde avec une infinie tendresse les blessures toujours à vif de l’enfance. La saveur de ce nouveau roman doit beaucoup à cette retenue.

Le ciel ne peut attendre

Catégorie : Critique, Folio, Philippe Forest, Roman‎

Sous le beau titre emprunté à Guillaume Apollinaire, Philippe Forest signait l'un des romans les plus envoûtants de la rentrée de 2010. Sa sortie en poche remet en lumière un récit aérien.

A quoi se résume une vie? Celle de ce père si discret né en 1921 à Mâcon embrasse le siècle de l'aviation. Tout commence peut-êre par un fantasme de gosse lorsqu'à la fin des années 30 les hydravions de la ligne Imperial Airways qui reliaient la Grande-Bretagne au Caire s'accordaient une escale sur les contreforts du Beaujolais dans les gerbes d'eau de la Saône. Le fils de confiseur rêve-t-il aux nuages lorsque la guerre surgit ? 

Kampuchéa, une histoire française

Catégorie : Critique, Patrick Deville, Roman‎, Seuil

N'y allons pas par quatre chemins. Fin, intelligent, original,  "Kampuchéa" est un livre rare. Les prix de l'automne dont le Médicis, l'ont dédaigné. Tant pis. Le magazine "Lire" l'a néamoins sacré Meilleur livre de l'année. Ce n'est que justice tant Patrick Deville excelle à débusquer dans les lacis du  Kampuchéa des Khmers rouges, les empreintes d'une histoire très française.

Saviez-vous que l'histoire contemporaine du Cambodge passe par « La Petite Vache », un troquet de Paris où se retrouvaient à la fin du XIXe siècle explorateurs et rêveurs de tous acabits ? Que bien avant l'extase d'André Malraux, on doit à Henri Mouhot la découverte des temples d'Angkor ? Et que nombre de cadres khmers rouges avaient suivi leurs humanités à la Sorbonne ?