Nouveautés

Donald Ray Pollock tente le diable

Catégorie : Albin Michel, Donald Ray Pollock, Roman‎, Nouveautés

A Knockemstiff (Ohio) dans les années soixante, la part du diable est équitablement répartie entre cinglés et oubliés de Dieu. Âmes sensibles s'abstenir. Voilà un roman digne de tenter le cinéma des frères Cohen.

Un Robinson devenu Vendredi

Catégorie : François Garde, Gallimard, Roman‎, Nouveautés

Nous sommes en 1858. Jeune matelot de Saint-Gilles-sur-Vie, Narcisse est oublié par la goëlette Saint-Paul sur un rivage australien encore inexploré. Avec quelques membres d'équipage, Narcisse était venu chercher de l'eau. Eloigné du groupe il n'a pas vu le temps passer. A son retour sur la plage, pressé par la marée le navire avait quitté l'horizon.

Le ravissement de Gilles L.

Catégorie : Gilles Leroy, Mercure de France, Roman‎, Nouveautés

Lire Gilles Leroy revient à retrouver la saveur douce amère des heures volées à l'oubli, à goûter la délicatesse d'une prose enveloppante. A l'encontre de bien d'autres, il a la nostalgie légère et assez d'autodérision pour contourner la complaisance.

Ultramoderne solitude

Catégorie : Folio, Jonathan Coe, Roman‎, Nouveautés

Depuis son "Testament à l'anglaise" Jonathan Coe s'appuie sur de solides fidélités de ce côté de la Manche. La fréquentation de Maxwell Sim renforce encore encore cet attachement à l'un des meilleurs écrivains anglais de sa génération.

Maxwell Sim est un mélancolique assez quelconque. A 48 ans, cet Anglais ordinaire navigue à vue dans l'existence. Plaqué par sa femme partie avec leur fille, ce fils unique d'un père indifférent exilé en Australie traverse une dépression depuis six mois. Dans cet état apathique il croise un ami qui lui propose un job prometteur. Au volant d'une Prius, Max devenu représentant de commerce, roule vers les Shetlands pour vanter les mérites d'une brosse à dent révolutionnaire autant qu'écologique.

Du sud au nord de la Grande-Bretagne piquetée de banlieues mornes, Jonathan Coe déroule le road-movie de son aventure minuscule. Passager de cette traversée du pays, on partage les échecs de Max au fur et à mesure qu'il analyse les rencontres manquées, les occasions perdues. Et quelle meilleure confidente que la voix suave de son GPS à laquelle il attribue outre le prénom flaubertien d'Emma, un fort potentiel érotique?

Une claque venue des antipodes

Catégorie : Christos Tsiolkas, Poche, Nouveautés

Christos Tsolkias est le mauvais garçon des lettres australiennes. Tandis que paraît "Jesus Man" (Belfond), "La Gifle" son premier roman sort en poche. 

A Melbourne, un barbecue entre famille et amis. Ambiance détendue, les mômes jouent. Et soudain, une gifle infligée par l'un des invités à un insupportable moutard de 4 ans gâche la fête. Comment a-t-il osé porter la main sur un enfant? La réception part en vrille et avec elle, le vernis des bonnes relations. Famille, copains, couples, implosent selon les deux clans auxquels chacun se range selon qu'il penche en faveur de l'agresseur ou de l'agressé.

Retour vers le futur version soviétique

Catégorie : Andreï Kourkov, Liana Levi, Roman‎, Nouveautés

Voici une dizaine d'années, Andreï Kourkov surgissait avec les mésavenures désopilantes de Victor, journaliste spécialisé en chroniques nécrologiques rédigées à titre préventif. Flanqué de Micha, pingouin dépressif sauvé du zoo, Victor traversait un pays déboussolé.

D'autres romans ont depuis ont confirmé la verve de l'écrivain ukrainien, prompt à rire des désordres de l'ex Union Soviétique pour ne pas avoir à en pleurer.

Le talent de Cécile Coulon

Catégorie : Cécile Coulon, Roman‎, Viviane Hamy, Nouveautés

A 21 ans, Cécile Coulon déploie un talent époustouflant. Lisez, vous verrez.

On use et abuse toujours des comparatifs. On se morigène, arguant qu'un écrivain si flatteuses que soient les références vers lesquelles il renvoie, séduit par la singularité de sa voix. La tentation reste pourtant grande vis-à-vise de Cécile Coulon tant son univers évoque les romans de Carson Mc Cullers. Avec une économie de mots parfaitement maîtrisée, cette jeune fille de Clermont-Ferrand déploie une histoire envoûtante.

"Le roi n'a pas sommeil" est une merveille, tant par la finesse de son écriture que par l'atmosphère qui se dégage des 140 pages que l'on savoure ligne à ligne avec des lenteurs de chat devant un pot de crème.

On craque pour Pike

Catégorie : Belfond, Polar, Nouveautés

Si vous prend l'envie d'un solide polar à l'américaine, le retour de Joe Pike et d'Elvis Cole, détectives à Los Angeles, arrive à point nommé. Le onzième volet de leurs tribulations est comme l'on dit en bon français un "page-turner". En d'autres termes, le genre de polar qu'on ne lâche pas.

La trame? 1. Par hasard, Joe Pike assiste au braquage d'un bar miteux tenu par un oncle et sa nièce. 2. Par inadvertance, il craque pour la nièce. Pas au point de nager dans la guimauve (restons raisonnable, il s'agit de Pike!), mais il a quand même le coeur qui dessine des loopings. 3. Par conscience professionnelle, il s'attaque aux agresseurs, un gang latino reconnaissable à la discrétion de ses tatouages et à son sens de la déco. Donnez quelques têtes de chèvres à ces Mexicains facétieux et ils réalisent des miracles dans votre intérieur. 4. Par un léger complexe de supériorité, Pike attend la page 134 pour solliciter Elvis Cole, son vieux pote, mieux, son double en version enjouée. Ils ne seront pas trop de deux.

La vie tumultueuse de Jim Lamar

Catégorie : Liana Levi, Lionel Salaün, Poche, Nouveautés

Il porte un nom à encaisser les embruns sur une côte de granit, vit à Chambéry et déboule avec un premier roman baigné par les eaux du Mississippi. Lionel Salaün dont on nous dit qu'il a enchaîné les petits boulots, tour à tour fabricant d'aquariums et pêcheur de sardines (ce qui témoigne d'une certaine logique), nous entraîne à Stanford, un bled paumé du Missouri lové contre une boucle du Mississippi.

Dans cette nature sauvage, un gamin de 13 ans apprivoise Jim Lamar, jeune vétéran fracassé par le Vietnam.

Nicolas Le Floch joue à la roulette russe

Catégorie : JC Lattès, Jean-François Parot, Roman‎, Nouveautés

Pourquoi Nicolas Le Floch plait-il tant ? Bien avant de prendre les traits séduisants de Jérôme Robart dans l'excellente série de France 2, le commissaire au Châtelet avait déjà conquis ses galons auprès de lecteurs emportés par les aventures du subtil enquêteur du XVIII ème siècle.
Jean-François Parot maîtrise ce siècle sur le bout de ses paradoxes. Habile à reconstituer le Paris de l'Ancien Régime finissant sous ses ombres et ses lumières, ses gredins et ses petits marquis poudrés qui parfois se confondent, le père des péripéties de Nicolas Le Floch accorde autant d'importance à la lueur des flambeaux sur une scène de crime qu'à la résolution de l'énigme. Son sens du détail réjouit le lecteur ravi de découvrir si beaux assassinats dans les froufroutements des soieries. Car si Jean-François Parot pousse les portes des culs de basse-fosse, il s'aventure aussi vers les sofas réputés de la Paulet, se faufile dans les appartements royaux avec l'assurance de celui qui connaît ces géographies comme sa poche.